DIAGNOSTIC ELECTRIQUE

Le diagnostic électrique est une démarche obligatoire depuis Janvier 2009. Il consiste à évaluer l’état de l’installation électrique d’une maison à vendre ou une partie privative à louer afin de déterminer les éventuels risques qu’elle représente. Le diagnostic électrique est sanctionné par un certificat qui sera annexé à l’acte de vente.

Le diagnostic électrique n’est pas qu’une simple obligation puisqu’il contribue à la sécurité des occupants du logement. Grâce à cette vérification et le cas échéant le signalement de sa vétusté, il est possible de prendre les mesures de rénovation et de mise aux normes, et parer ainsi aux éventuels accidents.

 

Le diagnostic électrique peut également être effectué par simple mesure de sécurité, surtout pour les habitations qui sont relativement anciennes ou encore celles dont le réseau électrique date de plus de 15ans. Ainsi, le diagnostic électrique s’adresse d’abord aux propriétaires qui mettent en vente leurs biens, mais également aux particuliers désireux de s’assurer de la fiabilité de leur installation électrique.

 

Ce certificat fera partie du dossier de vente du bien immobilier
Le diagnostic électrique est uniquement effectué sur les parties habitables de la maison ou de l’appartement.


Le diagnostic électrique consiste à effectuer une vérification en se basant uniquement sur les éléments visibles de l’installation électrique. Une des priorités de la vérification consiste à la présence d’un dispositif de commande et de protection (à l’instar d’un disjoncteur) en état de marche au sein de l’immeuble.

Durée de validité : 3 ans pour la vente, 6 ans pour la location

Point conseil

Le contrôle d’une installation intérieure d’électricité donne souvent lieux à des anomalies qui pourraient être évitées :

  • Veillez à remplacer les caches de prises ou interrupteurs endommagés;
  • Évitez de laisser les conducteurs électriques nus (sauf conducteurs en attente de raccordement à un luminaire)
  • Veillez à ce que les luminaires proches de douches ou baignoires soient adaptés / protégés contre les éclaboussures d’eau. 

Il peut également être intéressant de sécuriser une installation vieillissante avec l’ajout d’un disjoncteur différentiel 30mA au tableau de répartition. L’installation de cet élément permet de pallier aux anomalies de mise à la terre.